Lorsqu’on est une personne hypersensible, on se sent parfois comme un extra-terrestre, parce qu’on est plus sensible, empathique, émotif et créatif que la norme. Ce qui pourrait être vécu comme une qualité est cependant souvent vécu à l’inverse comme une tare, on se sent inadapté, inadéquat et inapproprié à ce monde et dans certaines de nos relations

 

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

Selon Wikipédia, l’hypersensibilité désigne une sensibilité plus haute que la moyenne, provisoirement ou durablement, pouvant être vécue avec difficulté par la personne elle-même, ou perçue comme exagérée par l’entourage.
En psychologie cette notion distingue un tempérament, une caractéristique individuelle qui permet d’identifier un ensemble clinique défini par Elaine Aron,

 

Caractéristiques principales des hypersensibles selon Elaine Aron

Plus suscité, plus mobilisé que les autres pour une même stimulation.
Réactivité émotionnelle forte et empathie élevée.
Sensibilité aux stimuli subtils.

Selon les recherches qui ont suivi, ils représenteraient environ 15-20% de la population.

Jung, qui a parlé le premier d’hypersensibilité, voit les aspects positifs des hypersensibles comme un caractère enrichissant, et les aspects négatifs comme une sensibilité accrue à la peur.

Saverio Tomasella propose d’utiliser les termes « ultrasensible et ultrasensibilité » plus précis et plus valorisant
Selon Saverio Tomasella, l’hypersensibilité n’est ni une pathologie, ni une anomalie, elle n’a donc pas besoin d’être soignée, le challenge c’est de devenir humain et passer par la fierté d’être sensible.

Selon Elaine Aron l’hypersensibilité serait liée à un trait génétique. Après des blessures d’enfance, l’enfant se construit une carapace pour se blinder, ce qui peut générer une mauvaise adaptation sociale, difficultés relationnelles, de la souffrance et de la frustration.

Pour Saverio Tomasella, l’hypersensibilité n’est pas génétique, mais découle de l’histoire singulière de chaque personne, depuis sa vie intra-utérine, sans oublier les influences possibles du contexte familial, de la généalogie et de la société.

 

Comment savoir si vous êtes hypersensible ?

Selon le magazine Elle voici 8 points pour savoir si vous êtes hypersensible

1 Vous vous sentez tristes si d’autres personnes autour de vous ont le blues
2. Vous êtes souvent fatiguée
3. Vous évitez les sons forts ainsi que la musique
4. Vous avez souvent de l’intuition
5. Vous avez souvent besoin de solitude, d’isolement
6. Vous faites attention à tous les détails
7. Vous êtes une personne très vive
8. Vous avez du mal à vous décider

 

Pour résumé vous êtes hypersensible si vous avez tendance à être:
Sensible aux bruits, aux odeurs, à la lumière, au toucher, aux stimulants, aux produits chimiques
Empathique Emotif
Intuitif
Créatif
Solitaire
Facilement anxieux ou stressé
Introverti (70%) extraverti (30%)
Se sentant nu, sans carapace

 

Si vous vous reconnaissez dans ces traits, pas de panique, ces informations sont partagées dans le but que vous puissiez les reconnaître et si c’est le cas de vous permettre de mettre un mot sur vos caractéristiques, votre vécu et comprendre que vous n’êtes pas anormaux mais juste différents.
J’aimerai rajouter que cette spécificité touche autant les femmes que les hommes, les jeunes et les moins jeunes.

En résumé : L’hypersensibilité semble être une caractéristique de naissance et déterminée génétiquement. Vraisemblablement les hypersensibles ont un système nerveux plus sensible et réagissent plus fortement aux stimuli internes et externes que la moyenne, c’est pourquoi ces personnes ont besoin de plus de solitude et de silence afin de pouvoir se retrouver et se se recharger.

Il est vrai que depuis mon enfance, je me suis souvent sentie décalée ou inadaptée à ce monde, à mon entourage ce qui faisait de moi une fille un peu timide, réservée, émotive et j’avais besoin de beaucoup de solitude.
Je n’aimais pas forcément le fait de me sentir différente, et je me posais beaucoup de questions sur le monde, les gens, notre but alors que la plupart de mes amis ne se souciaient pas de ce type de question en ne nourrissaient aucunement ce genre d’interrogation.
A la vingtaine, j’ai enfin commencé à trouver des débuts de réponses à travers des lectures comme « Qui es-tu? « de Lise Bourbeau, ce fut mon premier pas dans le développement personnel et les formations pour apprendre à en savoir plus sur moi-même, le monde et la spiritualité.

Il y a quelques années, le mot hypersensible est entré dans ma vie par le biais d’un article dans un blog, dans lequel était décrite une analyse intéressante sur les différentes caractéristiques et profil type des personnes hypersensibles, accompagné d’un test que je me suis empressée de faire. Ce jour là j’ai vécu une deuxième révélation, j’avais enfin une réponse à ce que je ressentais comme une bizarrerie chez moi, en découvrant que je faisais partie de ces personnes appelées hypersensibles.

Dans le domaine de la spiritualité, les personnes hypersensibles sont aussi appelées Enfants Indigo, Enfant de Cristal, Starseed ou Metanova. Le monde spirituel les perçoit comme un type de population nouvelle dont la mission et leur venue sur terre serait de changer notre société, vers une société plus sensible, bienveillante et consciente. Malheureusement la plupart de ces personnes vivent souvent assez mal leurs spécificités et n’arrivent pas à amener et assumer cette différence, ce qui au départ était pourtant l’objectif de leur incarnation.

Pour ma part, en ayant pu mettre des mots sur cette spécificité et en l’accueillant, j’ai commencé à apprendre à vivre avec et à l’apprivoiser et à me sentir plus sereine.

C’est pourquoi aujourd’hui, je ressens comme mission d’accompagner ces personnes à découvrir leurs caractéristiques et potentiels vers une vie plus épanouissante et cohérente, afin qu’elles puissent apporter au monde cette différence et cette bienveillance qui est un des buts de leur présence ici.

 

 

Voici 3 clés qui vont vous permettre de mieux vivre cette hypersensibilité:

1) Cessez de penser que vous avez un problème
En transformant votre regard : considérer l’hyper-sensibilité comme un atout, cet atout est l’empathie que vous pouvez développer pour mieux comprendre les autres et décrypter leur façon d’être, leur personnalité. Vous pouvez mettre cette empathie au service de l’autre, de l’humain. Vous n’avez pas un problème, vous êtes juste différents de la norme.

2) Apprenez à surmonter vos peurs
En tant qu’hypersensible, vous ressentez facilement de la peur, apprendre à la surmonter va vous permettre de vous libérer
Les peurs sont de fausses évidences basées sur des informations biaisées, puisque plus de 90% des scénarios négatifs que nous échafaudons ne se réaliseront jamais.
Une des manière de gérer ses peurs est d’aller à l’encontre de celles-ci, parce que généralement les peurs nous empêchent d’être qui on veut être vraiment.

La peur peut aussi être prise comme un signal indicateur qui me dit que si je passe par là, je vais grandir.
Face à la peur nous avons 3 solutions possible : Fuir, Figer ou Foncer, choisissez de Foncer, c’est à dire aller là où cette peur est déclenchée, aller dans la peur… Aller dans la peur nous permet de grandir tout court et nous permet de muscler notre confiance en nous.

Une des meilleures manières de gérer la peur avant un événement, une rencontre, un rdv est de se préparer, mieux nous serons préparés et plus nous serons en confiance.

Nos émotions ont une influence sur notre champ électro-magnétique, être calme et paisible module notre vibration émotionnelle, intellectuelle et biochimique.
Nous libérer de nos peurs module notre champ électro-magnétique, notre vibration et nous permet de retrouver plus de sérénité et de clame, certains moyens pour retrouver plus de calme sont : le yoga, la respiration, les étirements et la visualisation par exemple
Nous pouvons aussi utiliser un mantra pour calmer notre peur, comme par ex : « je suis calme et paisible »

3) Comprenez que rien n’est hasard et que si vous êtes hypersensibles, c’est qu’il y a une raison
« Tout a sa raison d’être » (comme le dirait François Lemay) et les hypersensibles représentent une tranche de la population où l’on trouve bcp d’artistes, de révolutionnaires, de thérapeutes, de chanteurs, d’écrivains, de gens à l’écoute, de bénévoles en tous genres, de créateurs de refuges pour animaux, etc…
Dans ce monde, nous sommes tous complémentaires, vous êtes complémentaires aux personnes qui choisissent des métiers comme chirurgiens, policiers, pompiers, banquiers etc…
Et en accueillant cette différence et en la considérant comme une force vous allez pouvoir prendre votre place et contribuer à créer un monde plus juste et bienveillant

Pour aller plus loin, voici la première chose que je vous invite à faire lorsque vous serez confronté à une peur, je vous invite à l’accueillir, à bien respirer et à faire un petit pas, qui vous semble accessible en direction de cette peur… Parler à une personne, sortir de votre routine habituelle et prendre un autre chemin lors de vos déplacements, oser dire non quand vous avez l’habitude de dire oui, même quand vous n’en avez pas envie (de dire oui)…

J’aimerai que vous répondiez à la question suivante en dessous de ce post : quelle est la peur qui vous handicape le plus, mais qui une fois dépassée vous permettrait de faire un pas de géant en direction de vos objectifs ?

Béatrice Baillods/ Vibra’Coach en Croissance personnelle